BULLETIN DU 6 NOVEMBRE 2020

Chers adhérentes, chers adhérents,

Nous voilà sous l’actualité d’un nouveau confinement. Et avec elle… de nouveaux défis  à relever pour notre Conservatoire ! Vous le savez, il est loin d’être facile de transmettre la musique par téléphone ou par ordinateur tant la dimension personnelle, la dimension humaine et l’échange “direct” sont importants et déterminants dans les apprentissages. Mais notre motivation de partager avec vous notre passion pour la musique – sous toutes ses formes – reste intacte !

Nos professeurs font le maximum pour répondre à vos attentes et à leur propre souhait de continuer à enseigner. Je suis ravie de constater à ce stade que l’essentiel des cours a pu être ainsi maintenu. Bien sûr, tout n’est pas parfait, tant les réglages sont minutieux à mettre en place. Mais nous progressons. Et je sais pouvoir compter sur la bienveillance et la créativité de chacun. N’hésitez pas, de votre côté, à me contacter. Je suis à votre disposition pour écouter vos questionnements ou propositions.

Je souhaite que ce confinement soit l’occasion d’un dialogue régulier entre nous. Ainsi, vous recevrez chaque semaine un nouveau bulletin d’informations de ma part. Je n’oublierai pas -bien sûr- d’y introduire quelques liens choisis vers ce qui nous passionne. Vous pouvez tout aussi bien y participer.

Voici 3 œuvres à l’écoute :
Les deux premiers extraits proposent une écoute comparative : la même œuvre dans deux interprétations. Cette pièce « La danse du calumet de la paix », (Les Sauvages )extraite des Indes Galantes,  opéra-ballet  de Jean-Philippe Rameau est représentative de la vision occidentale du monde au XVIIIe que l’on retrouve chez des auteurs comme J.J. Rousseau.
Vous identifierez rapidement la forme rondeau, c’est à dire une alternance de couplets et refrain, (refrain deux fois-couplet 1-refrain 2 fois- couplet 2-refrain 2 fois). Notez aussi l’importance de la carrure rythmique longue-brève-brève / longue –brève- brève… A vous d’imaginer une chorégraphie avec vos enfants sur cette musique entrainante !
La première version montre la connivence entre le chef et son orchestre, observez  l’importance du lien entre tous les musiciens. L’autre version présente une chorégraphie contemporaine (le krump)  interrogeant avec énergie sur la violence de notre société et sur notre rapport aux autres cultures, notions déjà présentes chez Rameau.

Le dernier extrait est aussi un rondeau. Il  nous dit l’universalité de la musique par la rencontre inattendue de la musique du monde et du répertoire classique de la viole de gambe.  Romina Lichka, gambiste et Ghalia Benali, chanteuse et poète s’accordent  et explorent un univers inédit mêlant des maqabs classiques arabes, des ragas indiens et la musique de Marin Marais ou d’Antoine Forqueray. Ici un Rondeau de Marin Marais combiné  à une composition Ghalia Benali.


… Et je vous rappelle que la musique du monde et la viole de gambe sont enseignés dans notre Conservatoire.

N’hésitez  pas à nous faire part de vos coups de cœurs musicaux ! Rien de tel pour s’extraire (sans attestation) du mode confiné !

Bien à tous

Sandrine David

 

Conservatoire de Bois Colombes – 7 rue Félix Braquet. 92270 Bois colombes. e mail : sandrine.david@conservatoire-bois-colombes.fr.